Petit Manuel...

Chers lecteurs,

Lorsque vous rencontrez une personne handicapée, peut-être vous sentez-vous mal à l’aise. Il n’y a pourtant aucune raison.
En lisant ce qui suit…vous aurez déjà franchi une étape….

La règle générale

Concentrez-vous sur la capacité plutôt que sur l’incapacité.
Ne soyez pas gêné d’employer la terminologie de tous les jours. Vous pouvez en toute liberté utiliser des termes tels que « regarder » et « voir » devant une personne qui a une déficience visuelle, « marcher » ou « courir » devant une personne en fauteuil roulant ou encore « écouter » et « entendre » lorsque vous vous adressez à une personne ayant une déficience auditive.
N’oubliez pas de dire bonjour à une personne handicapée et ne l’excluez pas des conversations.
Demandez-lui si vous pouvez l’aider et si oui, de quelle manière.
Adressez-vous directement à la personne handicapée même si elle est accompagnée.
Pour les questions indiscrètes, isolez-vous avec la personne.
Ne soyez pas vexé si une personne handicapée refuse votre aide.
Demandez calmement de répéter ce que vous n’avez pas bien compris
Ne suivez pas la personne des yeux, ce n’est agréable pour personne.
N’adoptez pas une attitude trop légère ou trop familière.

Les personnes sourdes ou malentendantes

Attirez toujours l’attention de la personne avant de parler et maintenez le contact visuel pendant que vous lui parlez.
Laissez apparaître clairement votre visage.
Au début de la conversation, résumez brièvement le sujet.
Articulez au mieux.
Parlez clairement et normalement, pas trop rapidement sans exagérer le mouvement des lèvres ni le volume de la voix.
Ne parlez pas tous en même temps.
Éliminez les bruits environnants car ils sont amplifiés par une prothèse auditive.
Vérifiez si tout est clair.
Laissez du temps pour les questions et les remarques
Rappelez-vous que la pantomime, le langage corporel et la mimique sont des moyens de communication de même que l’écriture.

Les personnes handicapées physiques

Soyez attentifs aux appels des personnes handicapées lorsqu’elles demandent une assistance.
Si vous leur donnez quelque chose, amenez-le à portée de leurs mains.
Aidez-les à porter leurs lourdes charges.
Quand quelqu’un se déplace difficilement, aidez-le mais en lui laissant une certaine autonomie.
Offrez une chaise à quelqu’un qui peut difficilement rester debout.
Mettez-vous à la même hauteur que la personne en chaise roulante pour que le contact visuel soit facile.
Tournez la chaise vers l’arrière pour descendre les marches.
Ne poussez pas trop vite une chaise roulante et roulez au milieu du trottoir.
Soyez attentif à ce qu’il y ait assez d’espace autour de la chaise.
Évitez de vous appuyer ou de vous reposer contre un fauteuil roulant ou encore de le toucher, à moins d’avoir la permission de la personne.
N’hésitez surtout pas à vous renseigner plus amplement sur différents détails concernant les handicaps.

Les personnes handicapées mentales

Utilisez un langage simple.
Si il y a des pictogrammes ou des symboles dans la pièce, montrez-les et expliquez-les.
Répétez ce qui est important.
Approchez la personne comme votre égal, cela rend le contact plus facile.
N’évitez pas la personne handicapée, il/elle aime se sentir de la partie.
Prenez votre temps, ne soyez pas impatient.
Parlez un français correct et simple.
Les personnes handicapées mentales réfléchissent aussi.
Ne sous-estimez pas les capacités de la personne.

Les personnes aveugles ou mal voyantes

Attirez l’attention de la personne en mettant votre main sur son bras.
Présentez-vous à la personne (dites qui vous êtes).
Offrez votre bras à la personne mais sans la brusquer (cela crée un sentiment d’insécurité).
Dans les endroits difficiles d’accès ou encombrés, la personne se déplace plus facilement derrière vous qu’à côté de vous.
Prévenez la personne qu’il y a une marche à franchir et qu’il faut monter ou descendre.
Décrivez les chemins que vous empruntez, faites une description détaillée des lieux, des gens, des choses.
S’il y a des escaliers, placez-vous toujours sur la marche inférieure et guidez la main de la personne sur la rampe.
Quand il y a une porte soyez attentif à ce qu’elle soit complètement ouverte ou complètement fermée (une porte entre-ouverte est un obstacle dangereux) et dites aussi si la porte s’ouvre vers l’intérieur ou vers l’extérieur.
Placez la main de la personne sur le dossier du siège si elle veut s’asseoir.
Accompagnez la personne aux toilettes, vérifiez si tout est en ordre et décrivez-lui l’espace.
Évitez les obstacles.
Signalez à la personne que vous partez, parler dans le vent n’est agréable pour personne.


Une initiative de Bruno De Lille, Echevin de l’Egalité des Chances de la Ville de Bruxelles.
Avec la collaboration des associations : « Vous et Moi », « Licht en Liefde », « ONA », « Inclusie Vlaanderen », « AMT Concept », la Ville de Gand et de différents volontaires présents aux réunions.


Guide | Actualités | AMT Concept | Contact | Admin |

© 2014 AMT Concept - All rights reserved - Powered by Parcours.com

Bruxelles Pour Tous

Guide touristique pour les voyageurs à mobilité réduite

remerciements